Critique: La fée carabine de Daniel Pennac

1
703
La fée carabine est aussi un roman sur la manière de conter
La fée carabine est aussi un roman sur la manière de conter

 

Ce sacré Pennac. Il ne finira jamais de nous surprendre avec ses histoires toutes plus farfelues les unes que les autres. Dans La fée carabine, des vieilles dames sont égorgées, d’autres sont camées, d’autres encore se mettent à tirer sur des policiers qui eux-mêmes se déguisent en vieilles dames. Il faut ajouter à cela une famille nombreuse au grand cœur et une journaliste dans le coma, un bébé, un chien épileptique et vous obtenez un joyeux bazar totalement addictif, tout cela dans un quartier de Paris façon village où tout le monde se connaît. Ce qui est assez drôle, c’est que cette histoire semble étrangement d’actualité, elle a pourtant été écrite il y a plus de 10 ans mais les thèmes abordés ne semblent pas avoir beaucoup évolué; politique, journalisme, emploi, délinquance, vieillesse… Nombreux sont les sujets traités derrière cette histoire avant tout policière. Ce qui est génial dans ce livre, c’est la façon dont il est écrit, dans un langage très familier, rempli d’images aussi drôles que belles, tout ceci agrémenté d’un florilège d’expressions totalement délicieuses. Bref, La fée carabine est une véritable réussite littéraire bourrée d’humour, un roman que l’on a bien du mal à lâcher une fois débuté!

Djafarou Saley Abdou

1 commentaire

  1. Et les autres romans de la saga « Malaussène » valent aussi le détour si tu as apprécié celui-ci, Djafarou. Terribles !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here