Fin mars 2015, les élèves de 3e Arts d’expression se sont rendus au musée de la photo de Mont-sur-Marchienne.  L’ occasion pour eux de remonter le temps pour découvrir d’anciennes techniques de la photographie.  Au programme :  des ateliers argentiques photogramme, sténopé, et cyanotype.  Envie d’en savoir plus?  Lisez-nous.

Le cyanotype est un des plus anciens procédés photographiques.  Il remonte à 1842.  Le principe est simple : il suffit d’exposer sous des lampes UV un papier recouvert d’une émulsion et de le mettre en contact avec une image en négatif.  Vous obtenez alors une photo bleutée qui reproduit dans les moindres détails votre négatif.  Petit aperçu dans cette vidéo.

 

 Photogrammes

Outre la visite guidée qui a permis de découvrir quelques photos insolites et parfois choquantes du musée, les élèves ont testé la technique du photogramme en chambre noire.  Pour réaliser ce type de photo, pas besoin d’appareil.  Il suffit de disposer des objets sur un papier photosensible et de l’exposer à la lumière d’un agrandisseur.  L’image est ensuite révélée dans des bains chimiques (révélateur, fixateur) pour finalement être séchée sur… radiateur.

Découvrez nos oeuvres en photos.

 

Les ateliers sténopés

Le sténopé est un le nom d’un trou formé à l’avant d’une boite (que vous pouvez confectionner vous-même) et qui sert d’appareil photo très basique.  En chambre noire, vous y glissez une feuille de papier photosensible et ensuite vous prenez la pose.  En fonction de la quantité de lumière, le temps peut être plus ou moins long.  Retour alors dans la chambre noire pour développer les négatifs à la manière des anciens films argentiques.

 

Enfin, une toute dernière oeuvre photographique exposée hors du musée : une belle » brochette » de célébrités posant pour la postérité.

 

SONY DSC

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here