Une aventure stressante, intéressante et amusante! Ces quelques qualificatifs pourraient résumer cette journée de découverte de la RTBF.  L’objectif des ateliers d’éducation aux médias vise à permettre aux jeunes de découvrir l’envers des médias en se plongeant eux-mêmes dans les conditions de travail des professionnels.  En l’espace de quelques heures, ils ont été confrontés à la réalisation de deux magazines (radio et télé).  Une plongée brutale dans un univers où le maitre-mot se nomme « rapidité ».

10h30, les élèves foulent le sol du bâtiment du boulevard Reyers.  Une rapide marche à travers un couloir et les voici installés dans le local récemment aménagé pour accueillir les candidats aux ateliers d’éducation aux médias.  Pas le temps de s’asseoir, l’heure tourne.  Les élèves de 5e démarrent par une visite des studios radio et télé.   Les 4e, eux, font connaissance avec Tatayet, un enregistreur muni d’une bonnette, qui va leur permettre d’interviewer des personnalités connues de la radio.   Quatre élèves partent donc en reportage dans les couloirs de l’entreprise.   Les autres disposent d’une heure pour se familiariser avec le logiciel de montage, sélectionner des musiques et trouver un nom pour leur magazine qu’ils baptiseront finalement « Les métiers du monde ».

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une heure plus tard, les équipes de terrain sont de retour.  Elles ont rencontré Benjamin Maréchal et son équipe qui leur ont abondamment parlé de leur métier.  Une longue interview qu’il va maintenant falloir écouter et couper en vue d’une diffusion dans le magazine.  Les monteurs s’appliquent à sélectionner et assembler les extraits choisis, tant bien que mal, par les journalistes.  A l’abri de cette effervescence, certains élèves se sont transformés en présentateur et chroniqueur radio.  C’est à eux qu’incombe la lourde tâche d’écrire des textes de présentation, de « lancer » les reportages et de trouver le ton juste pour s’exprimer devant un micro.

Envie d’écouter le résultat de cet atelier radio? Il vous suffit de lancer la lecture.

IMG_0379

 

L’atelier télé : un baptême du feu

L’après-midi, inversion des rôles.  Les élèves de 4e visitent les studios pendant que les 5e découvrent la caméra. Chaque élève se voit attribuer un rôle :  deux journalistes, deux caméramen, deux ingénieurs sons et deux monteurs.  Ils ont trois heures pour réaliser deux reportages, les tourner, les monter, écrire les textes de présentation, trouver des musiques, organiser la conduite, prévoir une infographie, enregistrer les plateaux de présentations, et mixer le tout en direct… vaste programme pour cet atelier testé pour la première fois par l’équipe d’éducateurs aux médias de la RTBF.

Autant l’avouer tout de suite, le résultat est mitigé tant pour les élèves que pour la RTBF.  Plusieurs incidents techniques ont perturbé l’enregistrement du magazine.  Le montage des reportages s’est révélé plus difficile que prévu.  Les élèves n’ont reçu aucune consigne spécifique pour mener leurs interviews : improvisation totale tant sur le contenu que d’un point de vue technique!  L’enregistrement du plateau n’a malheureusement pas pu être répété au grand dam des élèves qui se sont retrouvés un peu désemparés face aux caméras.  Compte-tenu des circonstances, ils ne se sont pas mal débrouillés.

En somme, une meilleure préparation et une demi-heure de plus auraient été bénéfiques pour tous pour assurer un bon résultat.  Cela dit, l’exercice a tout de même permis de lever le voile sur les réalités de terrain auxquelles les professionnels des médias sont régulièrement confrontés.  Stress, rapidité, problèmes techniques, manque de recul, les jeunes ont découvert les médias sous un autre angle en expérimentant par eux-mêmes les contraintes et les limites de l’actualité audiovisuelle.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour éviter une vingtaine de secondes muettes au début du magazine, nous l’avons recoupé.  Ce remontage explique l’absence de présentation de l’émission et vous plonge directement dans le vif des sujets.

Nathalie Papleux

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here