Je n’aime pas l’amour

1
559

Billet d’humeur

    L’amour est la chose la plus inutile au monde. Je ne parle pas de l’amour fraternel, pour ses amis. Je parle de celui qu’on voit partout. Il est surexposé dans les journaux,  à la télévision, dans la musique.
     D’abord, je déplore le fait que les plus jeunes y soient exposés. Les petites filles et garçons vont vouloir jouer aux adultes alors que ce n’est pas de leur âge.
     Ensuite, si je n’aime pas l’amour c’est parce qu’il n’amène que des problèmes et la conséquence est d’être blessé. Au début, on ressent des papillons dans le ventre qui finiront, on ne sait pas pourquoi, par se transformer en abeilles tueuses. Les romances ne sont pas comme dans les livres ou les films, elles finissent toujours mal. Soit par une rupture, soit par la mort.
     Et puis pendant qu’on passe du temps en amoureux, on profite moins de sa famille et de ses amis. Ce qui est, pour moi, le plus important dans la vie. L’amour n’est que de passage.
     Toutefois, je ne dis pas que je n’ai jamais aimé ou que je ne pourrais pas tomber amoureuse mais il faudrait trouver la bonne personne. D’ailleurs, l’expression  » tomber amoureux » montre que l’amour c’est mal car on tombe.
Magali Derin

1 commentaire

  1. Intéressante cette réflexion ! Et tellement pleine de bon sens… C’est que depuis deux siècles, l’illusion romantique bat son plein ! On veut nous faire croire que le Sens de la vie c’est de vivre une « vraie » histoire d’amour… Mais que voient les jeunes autour d’eux ? Des divorces, des ruptures, des séparations, parfois brutales, parfois violentes… Eux-mêmes ne sont pas épargnés ! Alors, ils en arrivent à la conclusion logique qu’en ce sens, l’amour n’est pas aimable ! Et comment, s’il ne peuvent mettre des mots sur ce qu’ils expérimentent et sur ce qu’ils voient autour d’eux ? Peut-être faudrait-il leur expliquer et leur faire comprendre que cet amour passion n’est qu’un ersatz du véritable amour… Que cet amour passion n’est bien souvent qu’un narcissisme déguisé où « les papillons dans le ventre » n’expriment que le plaisir « de se voir belle en ce miroir »… Que ces volatiles dans le bide ne sont que les effets sur le cerveau d’un puissant cocktail hormonal ! Que le véritable amour se fonde d’abord sur une véritable amitié où prime l’amour inconditionnel, un désir profond du bonheur de l’autre, plutôt qu’un amour conditionnel où toute sortie de l’un des partenaires de la bulle amoureuse qu’ils forment ensemble ne peut être suivie que par la jalousie et la violence de l’autre… Cette question est si importante qu’elle mériterait à elle seule tout un cours ! Mais la plupart des adultes n’étant déjà pas au clair avec elle, comment pourraient-ils aider les jeunes ? Un livre très intéressant à ce sujet : Aimer d’amitié de Jacqueline Kelen, R. Laffont, 1992.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here