Le 18 décembre 2014, lors de l’activité pastorale, les élèves de 2e année du Collège du Sacré Coeur se sont mobilisés pour soutenir la Fondation Papillon qui oeuvre pour aider des jeunes en difficulté.  A l’initiative d’Alice Poulin, professeure de français, et de Michaël Denison, professeur d’éducation physique, ils ont organisé une course de radeaux à la piscine Hélios de Charleroi.

Alors qu’ils venaient de terminer leur session d’examens, les élèves de 2e, accompagnés de leurs professeurs, ont débuté la journée du 18 décembre en construisant, par équipes, des radeaux.  Leur professeur de technologie leur avait précédemment donné quelques conseils.  A l’aide de boudins de piscine et de liens en plastique, tous les élèves se sont attelés à la tâche durant près de 30 minutes.  Enfin, presque tous les élèves; les filles étant pour la plupart plus acharnées que les garçons à construire l’embarcation.  Sophie Bernair, professeure de sciences, a immortalisé les réalisations par quelques photos prises dans les différentes classes.

 

Les élèves se sont ensuite rendus à la piscine pour tester la capacité de flottaison de leur radeau et faire une course de vitesse.  Chaque équipe a déployé sa plus belle énergie pour gagner… et pour soutenir un projet qui lui tenait à coeur.

Une aventure « mouillée »

A leur arrivée à l’Hélios, des membres de la Fondation Papillon les accueillent.  Pour les remercier, ils leur distribuent un petit cadeau à chacun : un bracelet rose pour les filles et un bleu pour les garçons.  A ce moment, l’excitation est à son comble.

Chaque équipage est composé de deux élèves.  A 11h30, Michaël Denison pose ses lèvres sur le sifflet pour donner le signal du départ.  Dans les gradins, un élève de chaque classe se charge de comptabiliser les aller-retour.

Une fois les radeaux jetés à l’eau, la course peut commencer.  La classe de 2C est en tête mais leur embarcation part à la dérive.  Un arrêt au stand s’impose! Après quelques réparations, ils reprennent la course.    Nous avons rencontré Lou, une collégienne de la classe de 2C : « Je trouve que c’est bien que des enfants de milieux aisés s’unissent pour des enfants démunis.  Cette activité était très chouette, cela nous a permis d’être tous ensemble et en plus pour la bonne cause ! »

La course dure environ 40 minutes.  Il y a de l’agitation partout.  Les élèves donnent tout ce qu’ils ont pour gagner.  Les membres de la Fondation Papillon et les professeurs les observent et les encouragent.  L’occasion pour eux de faire le plein de photos souvenir.  « C’est une expérience qui ne se reproduira plus jamais mais c’était vraiment une chouette animation! », s’exclame Marie, une élève de 2C.

La course a été très serrée.  Toutes les équipes se sont battues pour réaliser un maximum de longueurs. Ce sont finalement les classes de 2A et 2C qui ont remporté le challenge avec un total de 15 aller-retour.  Ils ont été suivis de près par les 2B et 2H avec 14 aller-retour.  Les 2F en ont comptabilisés 13.  Les 2D, 2E et 2G n’ont pas pu être départagés et affichent respectivement un décompte de 12 aller-retour.

Un radeau pour tenir la tête hors de l’eau

Conscients de la chance qu’ils ont d’avoir un foyer où s’épanouir et d’être entourés de leur famille, les jeunes du Collège ont mis tout leur coeur pour soutenir ce beau projet.  Dès le début du mois de décembre, ils ont récolté de l’argent pour participer à la construction du bâtiment de la Fondation Papillon, situé sur le site de Vésale à Montigny-le-Tilleul.  Le coût total du projet s’élève à 1,5 millions d’euros et les responsables ont déjà récolté 700.000 euros.  La participation des élèves de 2e a permis de récolter près de 1920 euros.  Une belle manière de joindre l’utile à l’agréable.

A la veille de Noël, les 2e année ont passé une excellente matinée entre copains pour aider d’autres jeunes qui ont moins de chance qu’eux…

Augustin,  Léa, Sarah
Elèves de 2C

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here