Ce 21 avril 2016, le Collège du Sacré-Cœur de Charleroi a eu l’honneur d’accueillir le député européen écolo, Philippe Lamberts en vue de participer à un débat organisé par le groupe politique. Les élèves de Rhéto ont, quant à eux, été conviés à poser des questions sur des thèmes primordiaux tels que l’avenir de l’UE, le Brexit, la crise des migrants, l’évasion fiscale et enfin l’écologie.

Mr Lamberts, ingénieur civil de formation a exprimé son point de vue quant à l’avenir de l’UE. L’homme politique reste optimiste mais condamne les gouvernements  actuels qui, d’après lui, n’agissent pas et minent le projet européen par leur égoïsme. Il semblerait que le protectionnisme prenne le dessus sur les valeurs fondatrices du Vieux Continent.

Ensuite, le politicien s’est insurgé contre les pratiques trop courantes de fraudes fiscales tels que Panama Papers ou encore Lux Leaks. Celles-ci sont rendues possibles en raison de l’absence d’union fiscale en Europe. Union, qui malheureusement demeurera, selon lui, une utopie à jamais. Il suggère néanmoins de revoir tout le système d’administration fiscale en développant d’avantage la protection des plus démunis et ce, par une contribution plus juste des plus aisés.

Son intervention s’est clôturée en abordant le développement durable, sujet qui lui tient évidemment à cœur de par sa couleur politique. L’union énergétique est une nécessité. Pour illustrer ce propos, Mr Lamberts a rappelé que la Belgique ne peut développer les énergies éoliennes et maritimes qu’à faible échelle eu égard à la taille du territoire. Par contre, ensemble, avec tous les pays de l’UE, tout est possible….

Nous remercions amplement Philippe Lamberts de sa venue et de la passion avec laquelle il nous a transmis ses idées.

 

Kenza Aiteur, élève de 6D

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here