Jusqu’où peut-on aller sur les réseaux sociaux?  Sommes-nous tous conscients de leur puissance parfois destructrice et des conséquences de nos actes?  Dominique Canivet et les élèves de 2e secondaire ouvrent le débat dans ce court-métrage de qualité réalisé fin de l’année passée.  Une plongée dans l’univers parfois cruel et insouciant des adolescents.


« Ces courts-métrages sont nés il y a 20 ans et ont évolué au fil du temps.

Il y a dix ans environ, le Cinéma Le Parc nous a transmis l’appel à projet lancé par le Festival de Strasbourg.   Conçu pour les Lycées et les Collèges, il a pour but de mettre en avant des réalisations audio-visuelles autour de thèmes variés.   C’est ainsi que chaque année, les élèves sont appelés à construire un court-métrage de 5 minutes de A à Z.  Agés pour la plupart de 13 ans voire 14ans (puisqu’il s’agit d’une activité de 2ème), ces jeunes  découvrent ainsi toutes les étapes de la construction et de la réalisation d’un film! (Synopsis ,scénario, story-board ,interprétation, tournage, montage…). 

Depuis lors, nous présentons nos films ,chaque année, à ce Festival mais aussi ,épisodiquement, à d’autres événements comme Le Vidéowall (Namur) ou Le Ficaa (Charleroi). Ces courts-métrages ont une vie aussi à l’étranger où ils sont exploités dans le cadre scolaire (Coménius Espagne), lors d’événements (France) ou sont diffusés à la télévision (France,Belgique).

« Point-limite » est inspiré d’une histoire vraie. Les scénaristes de ce film sont, à mon sens, particulièrement doués. Ils ont 13 ans… et vous invitent à commenter leur film en classe ou dans ce journal.  N’hésitez pas à donner vos impressions.  (celles-ci sont publiées après lecture et modération).

Bonne vision. »

Dominique Canivet

 

3 COMMENTAIRES

  1. Bravo pour ce petit film bien réalisé. Malheureusement réel étant donné que les ados sont hyper-connectés, tout se répand très vite et laisse une vilaine trace d’huile….
    La violence et le rejet sont bien présents dans nos établissements. Il y a l’effet de groupe aussi avec le(la)meneur(euse).
    Il faut dénoncer cela et je trouve que le moyen utilisé ici une excellente idée. Espérons qu’il aura récolté des millions de vues.
    Bonne continuation dans vos projets à venir.

  2. Triste réalité … !
    Belle réalisation de ce court-métrage où on sent l’implication sincère des élèves, une réalisation émouvante.
    Dommage que ce genre d’incident arrive encore assez fréquemment.. !
    Mais c’est en faisant ce genre de projet, qu’on arrivera à réduire et espérons faire disparaitre totalement cette « méchanceté gratuite ».
    Bravo à tous, pourvu qu’il y ait d’autres courts-métrages de sensibilisation comme celui-ci ! 🙂

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here