Autrefois, les lapins avaient de toutes petites oreilles, presque pas d’ailleurs !

Un jour, une lapine du nom de Jacqueline eut deux filles et trois garçons : Josette, Marlène, Christopher, Mars (car madame la poule avait dit : « Il est beau à croquer ! ») et Jean-Louis-Roberto qui était blanc comme le linge. Tous les cinq, ils adoraient jouer à cache-cache. Ils y jouaient tout le temps. Un jour, pendant lequel ils jouaient, Jean-Louis-Roberto se cacha sous une poule qui couvait dans le poulailler. Mais la poule se réveilla et lui picora les fesses. Les cris du petit lapin réveillèrent tout le poulailler et les poules commencèrent à lui courir après dans toute la basse-cour ! En plus, le coq s’en mêla. Si ça continuait comme ça, le petit lapin n’aurait plus de poils au derrière ! Pour semer la volaille, Jean-Louis-Roberto entra dans la maison de la fermière mais il avait tellement peur qu’il se cacha dans une manne de sale linge. Et quelques minutes plus tard, la fermière s’empara des mannes et les mit dans sa nouvelle machine à laver.

Copyright-1

Après un lavage forcé, le petit lapin fut pris par les oreilles et accroché par celles-ci avec deux pinces à linge à un sèche-linge ! Mais il était tellement lourd que ses oreilles commencèrent à s’allonger, s’allonger, s’allonger… Heureusement, les pinces à linge finirent par lâcher.

 

Et c’est depuis ce jour que les lapins ont de grandes oreilles.

 

Arthur Marez