Il était un temps où les zèbres étaient tout blancs.

 

Mais un jour, un peintre inconnu voulut se faire connaître. Il essaya de mettre ses œuvres au musée, mais la réponse fut toujours:

– “Non !“

Il essaya tous les musées de la ville mais eut toujours la même réponse. Un jour, il se retrouva sans argent et sans nourriture. Celui-ci marcha, marcha et trouva un champ où se trouvaient des vaches et un pommier. Il passa en dessous des barrières et alla chercher des pommes. Le jeune peintre regarda les vaches et eut une idée. Il courut vite près d’une des vaches et lui demanda:

– “Vache, voudrais-tu bien me laisser l’honneur de te peindre ?“

– “Ah, non ! Il n’en n’est pas question ! En plus, j’ai déjà des taches! Va au zoo voir si les autres veulent bien.“

Il courut vers le zoo et demanda aux animaux si, eux, accepteraient d’être peints. Mais le peintre eut toujours la même réponse :

copyright-19

– “Non, je ne suis pas un jouet“

Découragé, le petit peintre alla au dernier enclos : les zèbres.

– “Zèbres, voulez-vous bien que je fasse mon œuvre sur vous ? Il ne me reste que vous, les autre ne veulent pas ! Vous êtes d’accord ?“ demanda-t-il aux zèbres.

– “Hum… bonne idée, nous nous trouvions justement un peu pâles. Nous serions honorés de faire partie de ton œuvre ! “

Le peintre, réjoui, leur dit un grand merci et alla chercher son matériel.

Et c’est depuis ce temps-là que les zèbres sont rayés…

Apolline Feron

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here